BAI

BAI

extension de maison

L’extension de cette maison rurale a l’ambition de démontrer qu’une maison en pierre avec une couverture en tuiles plates n’est pas vouée au pastiche rural.

Le volume de l’extension est équivalent à une « tranche » de la maison déportée vers l’arrière du terrain. Ce volume est donc massif et minéral, se dissociant de la maison existante tout en y faisant clairement référence…

Nous avons choisi de magnifier, parfois contredire, cette massivité en ouvrant des baies finement encadrées de béton. Tandis que les baies traditionnelles sont couramment ébrasées à l’intérieur, nos baies s’ouvrent du côté extérieur révélant ainsi l’épaisseur de la maçonnerie.

Profitant de moyens de construction contemporains (mur mixte béton-pierre), les baies « contrarient» les descentes de charges, affinent les angles usuellement pleins, vident le pied de murs massifs, bref jouent à rendre légère la masse tout en répondant au exigence du programme.

Ce jeu permet à la fois d’orienter les vues, de révéler la lumière et d’exprimer l’épaisseur de la maçonnerie. Le positionnement décalé de l’extension a également permis de réunir deux parties du terrain dont l’une était délaissée. L’extension forme un trait d’union entre elles. Elle glisse vers le terrain délaissé et assure l’articulation entre les deux parcelles qui se tournaient le dos.

Publications :
– n° hors série de la revue AMC juillet 2014
– Maison&Travaux n°277 déc/janvier 2017

Crédit images : atelier 32 architectes